Prix de l'immobilier en France

Prix Immobilier Lyon 2021 Prix au m2



Prix m2 appartement4411.42 € / m²
Prix m2 maison4786.86 € / m²
Prix m2 terrain657.02 € / m²


Au 24/10/2021, le prix moyen du mètre carré à Lyon dans la région Auvergne-Rhône-Alpes est de 4693 €. Cela signifie que le prix a augmenté de 6.15% par rapport à l'année précédente. Lyon se classe au 318 ème rang des villes les plus chères de France.

Prix au mètre carré / Prix de l'immobilier et terrain constructible

Le prix au mètre carré définit la valeur d'un mètre carré de surface habitable et est un indicateur important pour comparer différents biens. Le prix au mètre carré à Lyon est de 4693 €/m². Pour trouver un prix de vente il est important de faire attention à l'emplacement exact du terrain ainsi que son état et son équipement pour un immobilier. Cela peut entraîner des écarts significatifs entre le prix au mètre carré et le prix de l'immobilier ou du terrain constructible.

Informations générales sur Lyon

Ville:Lyon
Région:Auvergne-Rhône-Alpes
Code postal:69001, 69002, 69003, 69004, 69005, 69006, 69007, 69008, 69009,


Développement des prix de l'immobilier à Lyon

Année Prix m²
20214693 €
20204405 €
20194135 €
20183881 €
20173643 €
20163419 €
20153209 €




Exemples de calculs du prix de votre immobilier à Lyon

SurfacePrix de l'immobilierValeur
40 m²X 4693 € / m²= 187.720,00 €
75 m²X 4693 € / m²= 351.975,00 €
120 m²X 4693 € / m²= 563.160,00 €
180 m²X 4693 € / m²= 844.740,00 €



Villes proches de Lyon

Ville Prix m2
Villeurbanne3740 €
Sainte Foy lès Lyon5223 €
Chiroubles4991 €
Vaulx en Velin2806 €
Galfingue1769 €
Heimsbrunn1769 €
Beblenheim1964 €
Illhaeusern2098 €


Zone de recherche immobiliè re à Lyon

Le marquage sur la carte indique la zone pour laquelle le prix à Lyon a è tè calculè .

prix immobilier Lyon




Rèsumè de la situation à Lyon

Tout sur les prix de l'immobilier à Lyon Pour vendre ou mettre en location un immobilier à Lyon, son estimation est très importante pour attirer les potentiels acheteurs. Alors, si vous avez un logement à vendre à Lyon, pourquoi ne pas le faire évaluer? Dans cet article, nous vous expliquerons pourquoi une estimation immobilière peut être bénéfique pour votre projet de vente ou de location immobilier.

Pourquoi la ville de Lyon est-elle attractive?



Localisée entre Rhône et Saône, la métropole de Lyon est aussi connue comme la capitale des Gaules. À Lyon, on peut trouver des monuments qui datent de l'antiquité bâtie par de célèbres architectes, des traboules qui s'étendent sur plusieurs quartiers, et sans oublier le Parc olympique Lyonnais. Ces trésors contemporains attirent des milliers de gens que ce soit pour une simple visite ou aussi pour s'y loger, cela implique une hausse de la demande de location immobilière.

L'évolution du prix immobilier à Lyon Depuis ces dernières décennies, la valeur immobilière et le niveau des loyers ont connu une progression majeure pour la métropole de Lyon. Et depuis l'arrivée des jeunes actifs et étudiants venant de plusieurs villes françaises et même d'autres pays étrangers, la demande de location et achat immobiliers a beaucoup augmenté. Avec toutes ces demandes qui ne cessent d'accroître, la ville de Lyon est devenue un centre de revenu important pour les investisseurs en immobilier que ce soit pour une vente ou une location.

Quel quartier choisir pour acquérir un bien immobilier à Lyon?



À Lyon, le prix de l'immobilier est un peu élevé par rapport à d'autres villes françaises. Alors, pour y acquérir un logement, il faut bien choisir les bons quartiers pour mieux investir dans l'immobilier à savoir Villeurbanne, Montchat et Montplaisir, Masséna et Valmy, Brotteaux et Foch, Part-Dieu et Gerland, Saint-Georges et la Presqu'île, la Guillotière, ou encore les Pentes de la Croix-Rousse. Bref, pour bien réussir une vente ou location immobilière à Lyon, il est essentiel de bien valoriser votre maison afin d'avoir tous les potentiels pour attirer rapidement un acquéreur. Pour cela, l'appel au service d'un consultant immobilier est très important pour avoir un maximum de rendement.



Prix de l'immobilier à Lyon - Par arrondissement et quartier

Lyon occupe la 7ème place des villes où il fait bon vivre sur le continent européen. Habiter dans la ville des lumières est une perspective qui attire de plus en plus les étudiants et les jeunes salariés.

Les nombreuses accommodations encouragent à devenir propriétaire. De ce fait, le prix du marché immobilier est en pleine expansion, surtout au niveau du premier arrondissement.

Le premier arrondissement

Avec ses bars, c'est l'un des arrondissements les plus animés de Lyon. Les nombreux points d'intérêt, comme l'Opéra, charment les visiteurs et poussent certains à s'y installer. Cette demande qui augmente entraîne avec elle la hausse des prix.

Sur la période de 2014 à 2019, le taux de croissance de la valeur des appartements a dépassé les 32 %. Lyon 1 est surtout peuplée de célibataires locataires de leurs biens, mais une partie non négligeable est propriétaire à raison de 31 %.

Les maisons moyennes sont les plus recherchées, avec une à deux chambres et une surface allant de 40 à 99 m². Le premier arrondissement est divisé en plusieurs quartiers, mais certains ont la cote plus que d'autres.

Le quartier Terreaux-Bat-D?Argent

Ce quartier urbain à l'atmosphère animée abrite une population jeune dont la moyenne d'âge est de 34 ans. Ils sont généralement célibataires et disposent d'un revenu confortable.

La présence des infrastructures de transport, d'amusement, de restauration, de santé et d'éducation est un élément clé dans le choix de cet endroit. La location prime sur l'achat des biens.

Le prix moyen au m² pour un appartement ancien a augmenté de 1 802 euros en 5 ans (de 2015 à 2020). La vente de biens neufs a nettement régressé à cause de la crise sanitaire, mais elle semble s'être stabilisée au troisième trimestre de 2020. Cela dit, il n'y a quasiment pas de maisons dans ce secteur.

Le quartier Pentes de la Croix-Rousse

Situé entre le premier et quatrième arrondissement, ce quartier est connu pour son ambiance villageoise. La Croix-Rousse est la cible des acquéreurs à la recherche d'un joli appartement ou d'une petite chaumière de ville. Ces biens, autrefois facilement acquis pas la classe populaire, se vendent désormais à prix d'or.

Dans les Pentes de la Croix-Rousse, les logements communs connaissent une marge de différence de prix dépassant les 3 000 euros. Les quartiers les plus animés dépassaient les 7 000 euros/m² en 2020.

Quelques rares maisons s'y trouvent et s'arrachent à coûts exorbitants, des pépites qu'il faut savoir chercher à la loupe.

Le quartier des chartreux

Un peu plus cher que les autres quartiers du premier arrondissement de Lyon, il est moins populaire auprès des jeunes. Chartreux est agréable à vivre avec ses nombreux espaces verts et son air paisible. Il est la cible des familles et des couples de retraités.

En 2020, il était l'un des rares coins sur Lyon qui a perdu en valeur immobilière. En effet, une chute de 2.61 % des prix des appartements a été enregistrée, mais cette perte reste minime. Elle n'empêche pas le quartier d'être 16 % plus cher que la moyenne de la ville durant cette même période.

Si vous voulez loger à Chartreux, il faudra vous contenter d'une vie en immeuble. En effet, les maisons se font rares et ne représentent que 1 % des logements totaux.

Le deuxième arrondissement

Connu comme étant le c?ur de Lyon, il abrite de nombreuses rues commerçantes et la plus grande place d'Europe : la Place Bellecour.

Au Sud, la naissance du projet Confluence a créé une explosion démographique qui, à terme, vise à attirer 16 000 habitants dans plus de 5 000 nouveaux logements. C'est aussi à cause de ce projet que le prix des habitations a explosé depuis 2014.

Le secteur est donc le deuxième plus cher de la ville. En 2020, le prix au m² était de 5 868 euros en moyenne.

Le quartier Cordeliers-Jacobin

C'est l'un des quartiers centraux de la ville de Lyon. Il est célèbre pour sa fameuse place des Cordeliers autour de laquelle s'articulent plusieurs monuments. Sa densité démographique dépasse de peu le nombre de logements qui s'y trouvent.

La population est surtout faite de jeunes célibataires qui occupent des appartements à 1 chambre (30.4 %), suivis des trois pièces (28.1 %). Le taux de location dépasse les 72.5 %.

Cela est dû au prix excessif au m² et à l'âge relativement jeune des habitants. Par ailleurs, le coût des logements a longtemps hésité avant de se stabiliser courant 2019 autour des 6 250 euros.

Le quartier de Bellecour

Quartier emblématique de Lyon, un nom qui évoque à la fois l'histoire et le prestige architectural. La place du même nom représente le centre névralgique de la ville des lumières.

Pour vivre dans ce quartier, il faut être prêt à mettre la main à la poche. Les prix dépendent de la localisation par rapport au centre où le m² se vendait à plus de 9 185 euros en 2020. Si vous êtes à la recherche d'une maison, vous êtes à la mauvaise adresse. La totalité des biens est sous forme de buildings et petits immeubles résidentiels.

La population de Bellecour est aisée et reste à la recherche de logements spacieux. D'ailleurs, un appartement sur 5 dépasse les 100 m². L'endroit est bien desservi en transport public et possède tous les établissements scolaires, de la maternelle au lycée.

Le quartier de Confluence

Il fait partie de ces quartiers dont la cote ne cesse de grimper au fil des années. Habiter à Confluence revient assez cher, mais reste abordable en comparaison avec Bellecour. De 2014 à 2020, le prix a quasiment doublé en atteignant les 6 245 euros/m².

Les immeubles constituent 96 % du nombre total de logements. Bien qu'elles soient rares, les maisons ont un prix qui est équivalent à celui des appartements. Une densité de 8 000 habitants/km² permet au secteur d'être animé et de ne pas manquer en infrastructures.

Le quartier est très bien desservi en transport public et sa population est jeune (32 ans en moyenne). Même si les célibataires sont majoritaires (58 %), ce sont les grands appartements avec deux ou trois chambres qui se vendent et se louent le mieux.

Le troisième arrondissement

Le troisième arrondissement se vante avec ses nombreux bureaux et immeubles d'habitation. Il dispose également d'une gare TGV à proximité et du plus grand centre commercial du continent. Il est en pleine expansion économique, le prix médian du m² ayant augmenté de 11.2 % en 2020.

Il est sûr qu'investir dans le 3ème est un bon choix, mais un meilleur choix serait de choisir une maison plutôt qu'un appartement. Ces premières gagnent en valeur de façon phénoménale. Le secteur connaît une importante croissance démographique (plus de 100 000 habitants), avec une nette prédominance des jeunes de plus de 25 ans.

Le quartier de la Préfecture

Ce quartier est célèbre pour sa qualité de vie et abrite une grande partie de la population aisée de Lyon. Le prix des logements diminue à mesure de s'éloigner du Parc de la Tête D'or. Il faut noter que la Préfecture est prospère.

La valeur des biens qui s'y trouvent augmente de façon assez stable au cours des années. La population est généralement jeune, célibataire et cherche plus à louer qu'à acquérir des appartements. Le prix de vente des maisons est nettement inférieur à celui d'un logement en immeuble. Toutefois, trouver une maison dans le secteur relève quasiment de l'impossible.

Le quartier est bien desservi en transport public et 40 % des actifs ne sont pas véhiculés.

Le quartier de Moncey

Quartier jeune et actif, Moncey regorge de commerces, de bars, de restaurants, d'établissements scolaires et de transports publics. Néanmoins, il reste un quartier abordable dans le troisième arrondissement de Lyon.

Il est visé par les jeunes adultes dont l'âge moyen est de 32 ans. Ses habitants sont plutôt des célibataires qui louent leurs chaumières.

Le taux de logements sociaux est de 9 %. Le reste des habitations consiste en des appartements de petites surfaces. L'évolution du prix de location est à la hausse, celui-ci étant passé de 12.4 euros/m² en 2014 à 16.2 euros/m² en 2020. La taxe d'habitation payée par le locataire/propriétaire est également très élevée (28 %), ainsi que celle des déchets ménagers (35 %).

Le quartier de Part-Dieu

Ce quartier central et pratique est en pleine évolution pour améliorer la qualité de vie. La présence de commerces, d'accommodations et d'un bon nombre d'établissements scolaires attire les familles. Cela dit, le bruit peut être une source de nuisance car il y a du trafic aérien à moins de 2 km.

Les habitants sont jeunes avec une médiane de 29 ans et bénéficient d'un revenu moyen. La densité démographique est assez faible en comparaison avec d'autres quartiers du même arrondissement.

Le prix des appartements au m² a stagné durant une petite période allant de 2014 à 2017. Ensuite, il a augmenté de façon importante pour atteindre les 5 405 euros en 2020. Le coût de location, quant à lui, est diffèrent d'un coin à un autre. Des valeurs de 12 euros/m² à 24.5 euros/m² sont rapportées en 2020.

Le quatrième arrondissement

Cet arrondissement est connu pour l'énorme fresque des Canuts et ses escaliers escarpés en pierre qui longent la colline depuis le Rhône. La Croix-Rousse est également célèbre pour son marché et ses créateurs.

L'évolution du prix au m² dans le 4ème varie grandement en fonction de la localisation du bien en question. Globalement, les prix des appartements ne font qu'augmenter et l'investissement est toujours une bonne décision. De 2016 à 2021, un taux de croissance positif de l'ordre de 25.9 % a été enregistré.

Quant aux maisons, le marché est fluctuant : tantôt il explose, tantôt c'est la décadence. Ces variations, couplées à la rareté des biens, découragent souvent les créanciers qui se rabattent sur les immeubles.

Le quartier la Croix-Rousse

Ce quartier emblématique de Lyon est pittoresque et animé. Malgré l'urbanisation, la Croix-Rousse reste une sorte de village avec une architecture spécifique. En effet, le secteur était de base un haut lieu de tissage industriel de la soie. L'arrivée d'ouvriers de plus en plus nombreux a imposé la construction d'immeubles et l'apparition de nouvelles rues.

Le quartier est bien équipé en matière de transport public et 38 % des ménages ne disposent pas de véhicules. La population, assez jeune, est faite en majeure partie de célibataires et de couples sans enfants. Les habitations les plus répandues sont les trois pièces, le plus souvent louées.

Le prix au mètre carré a subi une chute importante en 2015 (-10.54 %). Cependant, il s'est rapidement repris pour atteindre la valeur de 5 521 euros/m² en 2020. Le coût de location, quant à lui, est abordable, surtout pour les maisons qui reviennent 12.64 % moins cher.

Le quartier Serin-Gillet

Un quartier qui porte bien son nom puisqu'il est calme et pas trop animé. Cette caractéristique lui vaut d'être une destination de choix pour les 45-69 ans qui représente la tranche la plus abondante. Le prix du loyer étant accessible, les habitants privilégient les grandes surfaces. Ainsi les T3, T2 et T4 sont les plus loués avec une surface moyenne entre 80 et 100m².

Sur un peu plus de 1 500 habitats, les maisons ne sont qu'au nombre de 28. Ces dernières peinent à trouver une valeur fixe. En 2019, le taux de croissance a dépassé les 100 %, donnant une estimation de 13 967 euros/m². Une année plus tard, ce taux s'est effondré et le prix a dégringolé à 6 250 euros/m².

Herbouville Gros-Caillou

Ce quartier à l'ambiance animée et au paysage urbain abrite un petit nombre d'habitants qui sont jeunes, dynamiques et disposant d'un salaire supérieur à la moyenne nationale. Ils sont plus propriétaires que locataires grâce à leurs revenus, mais aussi grâce au prix modéré des habitations.

Herbouville Gros-Caillou dispose des infrastructures nécessaires et le taux de logements sociaux est faible (8.8 %). La répartition des appartements en fonction du nombre de chambres est équilibrée, mais une forte concentration de T3 se fait sentir. Il faut souligner une augmentation des prix du m² en appartement qui dépasse les 1 000 euros entre 2016 et 2020.

Comme pour tout le secteur lyonnais, les maisons restent rares et se vendent mal. Une estimation de 7 116 euros/m² en 2020 reste approximative et sujette aux changements.

Le cinquième arrondissement

Le cinquième est connu pour être le moins cher de la ville de Lyon. Véritable c?ur historique de la ville, il renferme de nombreux lieux culturels et de culte. Cela dit, l'estimation moyenne des biens immobiliers dans cet arrondissement n'est pas très fiable.

En effet, il faut prendre en compte plusieurs paramètres pour connaître la valeur d'un logement. Ainsi, la localisation exacte et le type d'habitat influencent le coût de ce dernier.

Globalement, la tendance est à la hausse, que ce soit pour les logements collectifs ou individuels. Le prix des maisons est nettement supérieur en location ou en achat et il est relativement stable. En 2020, on estimait le m² à 5 938 euros.

Le quartier Vieux-Lyon

Ce quartier réunit Saint-Georges, Saint-Paul et Saint-Jean. Il est le plus cher du 5ème. Contrairement à son nom, le Vieux-Lyon est peuplé de jeunes gens aux revenus confortables.

Cet endroit historique renferme des surprises comme les jardins suspendus et les cours intérieurs. Néanmoins, il présente également quelques inconvénients comme le manque de places de stationnements et l'absence de garages. Les appartements de surface moyenne (40 à 99 m²) dotés d'une seule chambre sont les plus loués.

Le prix du m² a chuté en 2015, avec une perte de valeur dépassant les 14.09 %. Cette baisse transitoire a laissé place à une augmentation constante de 2015 à 2020 passant de 3 091 à 5 424 euros/m².

Le peu de maisons existant peine à se vendre à cause de la fluctuation des prix.

Le quartier Saint-Irénée

Saint-Irénée est un des plus anciens quartiers de Lyon. Il combine de vieux immeubles disposant de cours et jardins. De belles résidences récentes ont également vu le jour en 2015, ainsi qu'un nombre important de maisons. Sa population est plutôt jeune (35 ans en moyenne) et dispose d'un revenu correct.

La faible démographie en fait un lieu convoité pour sa tranquillité. Le nombre de locataires et de propriétaires est quasiment identique et ce sont les petites surfaces qui sont réclamées.

Les appartements ont perdu en valeur entre 2016 et 2018, passant de 2 652 à 2 585 euros/m². Toutefois, le taux de croissance s'est rapidement positivé en 2020 où le m² coûtait 3 505 euros.

Malgré un nombre important de maisons, les consommateurs préfèrent s'en détourner à cause de leur instabilité boursière.

Le quartier Fourvière

Fourvière était un quartier touristique et peu résidentiel il y a encore quelques années. Désormais, l'influx important de monde à la recherche d'un logement a imposé la reconversion de certains sites hospitaliers et religieux en complexes immobiliers.

Les projets de construction de parkings et d'autres commodités voient le jour et permettent aux habitants de mieux circuler dans le quartier. Ainsi, Fourvière se voit transformé en quelques années, d'où l'explosion des prix des logements.

Sur dix ans (de 2010 à 2020) le prix du m² d'appartement double pour atteindre les 4 154 euros. Un tarif modéré qui permet aux acquéreurs de pencher pour de plus grandes surfaces.

Côté maison, les 5 pièces et plus sont majoritaires. Côté appartements, les acheteurs privilégient les T2 et T3. Par ailleurs, Fourvière est un des rares secteurs qui dispose d'un nombre décent de maisons qui représentent 11 % du nombre total d'habitations.

Le sixième arrondissement

Véritable poumon de la ville de Lyon grâce à son parc et son zoo, le 6ème arrondissement est le plus chic et comporte de larges boulevards parsemés de jolis immeubles. C'est également un quartier commerçant. Autant dire qu'y habiter n'est pas à la portée de tous.

En effet, cet arrondissement est le plus cher de la ville. L'évolution des prix de l'immobilier a doublé en l'espace de 10 ans (2010-2020), le prix moyen du m² en appartement étant estimé à 6 125 euros/m² en 2020, contre plus de 6 377 euros pour les maisons. Cependant, il est rare de trouver une habitation individuelle dans ces quartiers.

Notez aussi que les coûts diminuent à mesure de l'éloigner du centre. Les prix moyens ne reflètent donc pas la réalité.

Le quartier des Brotteaux

Les Brotteaux est l'un des lieux les plus huppés de Lyon. Il est réputé pour sa gastronomie et sa richesse en patrimoine architectural.

Malgré la forte urbanisation du quartier, il a su conserver ses façades d'immeubles bourgeois datant du XXe siècle. La forte densité démographique en fait un lieu animé, mais qui ne manque pas d'espace grâce aux 15 000 m² totalement piéton de l'avenue Général Brosset.

Le quartier est bien desservi en transport public, mais la majorité des ménages sont véhiculés (61 %). La population de Brotteaux est jeune et préfère louer les habitations. Ces dernières sont exclusivement des appartements.

En fonction de la localisation, les prix de location varient énormément. Par exemple, à Avenue Jules Ferry, le m² avoisine les 28 euros en 2020. Pour espérer un coût abordable, il faudra chercher du côté des rues commerçantes où le bruit décourage souvent les intéressés.

Le quartier de Bellecombe

Vivant et urbain, Bellecombe est un quartier très fréquenté qui dispose d'un bon nombre de commerces. Les nombreux espaces verts sont un plus qui attire les familles. Celles-ci représentent d'aileurs la population majoritaire du secteur (47 % des foyers).

L'âge moyen des habitants est de 37 ans. Ils sont cadres ou chefs d'entreprise dans deux tiers des cas. L'immobilier est intégralement représenté par des appartements, le tarif du loyer/achat étant le moins cher du 6ème arrondissement.

Le prix de location au m² ne cesse d'augmenter pour atteindre une moyenne de 17 euros en 2020. Le prix de vente, quant à lui, a subi une perte de valeur importante, passant de 4 971 euros/m² en 2019 à 4 324 euros/m² l'année d'après.

Le quartier Cité internationale

Ce quartier neuf de Lyon est surtout connu pour ses lieux de divertissements, infrastructures hôtelières et nombreux restaurants. Plus qu'un lieu touristique, Cité Internationale est un bel endroit pour vivre.

La plupart des 500 appartements qui le composent sont modernes et appréciés pour leur panorama sur le Parc Tête d'Or et le Rhône. Il est la cible des sportifs et citadins à la recherche d'un lieu vert en dehors de la ville. Bien desservi en transport public, il dispose aussi de plusieurs parkings pour faciliter la vie aux personnes véhiculées.

Cité Internationale est de plus en plus ciblé par les jeunes cadres qui peuvent se permettre le prix du loyer/achat qui ne cesse d'augmenter. En effet, le prix du m² a augmenté de 2 500 euros en l'espace de 5 ans et cette inflation ne semble pas vouloir freiner de si tôt

Le septième arrondissement

Le septième, avec plus de 975 hectares, est le plus vaste des 9 arrondissements de la ville. Sa diversité populaire et sociale en fait un lieu riche en différentes cultures, notamment chinoise. Son récent urbanisme en fait un lieu de vie où de nombreux actifs semblent vouloir s'installer.

Les prix au m² ne sont pas homogènes et diminuent à mesure que le secteur tend vers le Sud. La moyenne du m² en 2020 était estimée à 3 600 euros, mais ces valeurs pouvaient dépasser les 4 500 euros selon le secteur. Des quartiers comme Gerland, autrefois désertés par les acheteurs, sont aujourd'hui en plein regain d'intérêt.

Ainsi, si vous envisagez l'acquisition d'un bien dans le 7ème, il faudra prendre en compte le secteur et les projets de renouvellement urbain.

Le quartier La Guillotière

Longtemps mal-aimé par les lyonnais, ce quartier populaire connaît aujourd'hui un relooking extrême dont l'objectif est un regain d'attention. Son architecture hybride mélange immeubles canuts, haussmanniens et constructions plus modernes.

Par conséquent, La Guillotière, anciennement habité par la classe moyenne, voit aujourd'hui émerger une population bourgeoise. Le résultat est un quartier polymorphe avec des prix d'immobiliers qui varient d'un secteur à l'autre.

Selon le niveau de rénovation, le m² se vendait entre 2 600 et 3 600 euros en 2020. Des prix susceptibles d'augmenter grâce au gain de popularité du quartier.

Le quartier Jean-Macé

Ce quartier est LE nouveau quartier bobo bohème Lyonnais grâce aux nombreux lieux branchés qui y ont vu le jour. Il séduit une population jeune et est bien desservi en transports en commun. Le mélange entre les lieux festifs et les espaces verts permet de satisfaire les fêtards et les flâneurs.

Les immeubles les plus vieux sont surtout familiaux, pleins de charmes et très spacieux. Les nouveaux logis sont plus étroits et visent une démographie plus jeune, des étudiants et jeunes salariés pour la plupart.

Investir sur Jean-Macé est une valeur sûre, mais un appartement sur la Place Jean-Macé est une poule aux ?ufs d'or.

Les prix de ventes d'appartements différent selon le lieux et l'état du bien, mais la tendance est à la hausse. Entre 2019 et 2020, un taux de croissance dépassant les 25 % a été noté. La forte demande, la rareté des terrains et biens vacants prédisent une élévation encore plus conséquente de la valeur des logements.

Le quartier Gerland

Ce quartier est célèbre pour son pôle scientifique et son stade. C'est un quartier d'affaires. Il est bien relié au centre de la ville des lumières grâce aux lignes de bus, tramway et métro. Gerland attire les grandes entreprises, les start-ups, ainsi que les cadres et chefs d'entreprise par la même occasion.

C'est un quartier à la population jeune et aisée en perpétuel développement. Anciennement populaire, les vieux logements collectifs ont cédé place à des appartements modernes et contemporains. Les prix sont abordables mais dépendent de la qualité des biens.

En moyenne, le coût du loyer est légèrement supérieur à celui des autres quartiers du 7ème. Les prix de ventes allaient de 3 145 à 6 274 euros/m² durant l'année 2020.

Le huitième arrondissement

Arrondissement récent du fait qu'il ait rejoint Lyon en 1959, le 8ème attire préférentiellement les familles et les étudiants car il est bien desservi en transport public.

Les prix de l'immobilier sont assez disparates et les écarts de tarifs dépendent du quartier où se situe le bien en question. De ce fait, si les baromètres affichent en moyenne 3 100 euros/m² en 2020, les chiffres peuvent dépasser les 4 000 euros à Monplaisir.

Ce quartier est devenu la vedette de l'arrondissement et les gens se bousculent pour espérer y obtenir un logement. En général, le 8ème est classé troisième des arrondissements les moins chers de Lyon.

Le quartier Monplaisir

Un équilibre entre industrialisme et vie tranquille de quartier résidentiel, Monplaisir est la tête d'affiche du 8ème grâce à son développement économique et social.

Même s'il est un peu à l'écart du centre-ville, il dispose d'accès aisé aux transports en commun. Des balades au marché place Ambroise Courtois, des achats avenue des Frères Lumières et une pause sur une des nombreuses terrasses permettent de comprendre l'engouement de ses habitants.

Le Summum serait d'habiter une des rares maisons avec jardin. Ces dernières se font rares car elles ont été remplacées par des immeubles résidentiels pour répondre à la forte demande de logements.

Le prix des appartements est accessible pour une personne au revenu moyen. Il était de 4 908 euros/m² en 2020 et ne cesse d'accroître.

Les maisons coûtent beaucoup plus cher, atteignant les 8 012 euros/m² en 2020. Monplaisir impose les prix les plus chers du 8ème.

Le quartier États-Unis

Ce quartier a été construit sous la direction de Tony Garnier en 1920 et rénové en 1986 en s'inspirant des ?uvres de ce dernier. En effet, plus de 25 fresques murales représentant les dessins de l'architecte urbaniste arborent le quartier.

L'avantage principal des États-Unis est son coût abordable. Il attire jeunes et vieux, mais ce sont les retraités qui représentent la plus grande population. Les appartements occupent 93 % du nombre total d'habitations et les quelques maisons qui y existent se vendent cher.

En général, ce sont les grandes surfaces qui sont la cible des locataires à partir de 3 pièces ou plus. Entre 2016 et 2017, le prix au m² a fait une chute libre jusqu'à atteindre les 2 432 euros/m². Désormais, les prix se portent mieux et tendent à augmenter.

Le quartier Mermoz

Quartier jeune et divisé en deux parties : Mermoz Nord et Sud. Il est sujet à une redynamisation urbaine avec la destruction des anciens bâtiments et de l'autopont.

Alors que Mermoz Sud a déjà vécu sa transformation, Mermoz Nord est un brin en retard, ce qui lui vaut d'être qualifié de banlieue de Lyon. Toujours est-il que l'aménagement d'espaces verts, des bâtiments remis à neuf et de rues piétonnes annoncent une explosion des prix.

Cette augmentation se ressent légèrement entre 2019 et 2020 où le taux de croissance des prix des appartements a atteint les 32.77 %.

Le neuvième arrondissement

Cet arrondissement connaît une forte urbanisation qui lui permet de devenir un nouveau pôle numérique. Cette dynamisation plait en particulier aux jeunes actifs à la recherche d'un emploi dans une des nombreuses entreprises à Vaise. Les familles, quant à elles, préfèrent s'installer au Nord où l'ambiance est plus détendue, ou bien à l'extrême Sud.

La particularité du 9ème arrondissement est qu'il est le deuxième moins cher (3 820 euros/m² en 2020), même s'il possède le taux de croissance le plus important (+16.60 %).

S'il persiste, ce taux laisse entendre que le 9ème ne sera plus aussi abordable dans les années à suivre.

Le quartier de Vaise

Vaise est considéré comme le chef-lieu du 9ème. Quartier en plein développement depuis plus de 10 ans, c'est l'un des secteurs les plus prisés car il y fait bon vivre. L'abondance des espaces verts, les lieux sportifs, les commerces qui animent de plus en plus les rues attirent beaucoup de monde.

Vaise est un quartier jeune dont la moyenne d'âge est de 34 ans. Ses habitants disposent d'un revenu moyen, voire confortable. Bien qu'il soit abordable, le prix du loyer est le plus cher du 9ème arrondissement. Après une petite stagnation de 2015 à 2016, il a rapidement augmenté pour atteindre les 4 167 euros/m² en 2020.

Le quartier Gorge de Loup

Anciennement industriel, ce quartier se voit renaître sous un nouveau jour depuis la construction d'immeubles modernes et confortables. Il s'agit d'un quartier calme qui attire certains et fait fuir d'autres. Il jouit d'un paysage diversifié entre les anciens buildings imposants et les petites résidences entourées de verdure.

L'un des avantages principaux est la présence abondante du transport en commun et des rues commerçantes. Gorge de Loup attire une population jeune (étudiants et travailleurs trentenaires) car c'est un secteur accessible, mais beaucoup commencent à s'y intéresser.

De ce fait, une hausse des prix est à prévoir. En effet, le m² est passé de 3 056 euros en 2016 à 4 167 euros en 2020. Cela dit, il ne s'agit que d'une moyenne, la valeur des biens étant liée à leur état et leur localisation.

Le quartier Champvert

Un des quartiers les moins chers du 9ème arrondissement et de la ville de Lyon en général, Champvert est la destination des étudiants dont les parents préfèrent parfois acheter plutôt que louer. Il est également ciblé par les familles car il est bien équipé en transports, écoles et commerces.

La moyenne d'âge est de 39 ans et les habitants bénéficient d'un revenu correct. Les propriétés sont presque exclusivement des appartements et le taux de location/vente est équilibré.

Le prix du m² en 2020 était de 2 903 euros, mais il faut s'attendre à une augmentation dans les années à suivre. Comme de nombreux secteurs de Lyon, Il est en pleine rénovation afin d'améliorer sa qualité de vie. C'est donc un choix idéal si vous souhaitez investir dans l'immobilier.




Comment vendre votre appartement à Lyon


50 m²70 m²90 m²
Ø prix de l'offre283.927 €361.362 €418.147 €
Ø vente rapide258.116 €325.225 €376.332 €
Ø vente à prix élevé309.738 €397.498 €459.961 €

A Lyon, des appartements sont proposés à la vente au prix moyen de 4693 euros le mètre carré en 2021. Un appartement de 50 m² au prix de 283.927 € est 23 % plus cher qu'un appartement de 90 m² à 418.147 euros/m². Les prix affichés à Lyon varient selon les endroits populaires. Pour une vente rapide, un appartement de 70 m² devrait se situer aux alentours de 325.225 euros. Si vous avez plus de temps vous pouvez atteindre un prix de vente élevé de 397.498 euros.
Tous les lieux: A  |  B  |  C  |  D  |  E  |  F  |  G  |  H  |  I  |  J  |  K  |  L  |  M  |  N  |  O  |  P  |  Q  |  R  |  S  |  T  |  U  |  V  |  W  |  X  |  Y  |  Z  | 

Imprimer  Privacy