Prix de l'immobilier en France

Prix Immobilier Paris 2021 Prix au m2



Prix m2 appartement10599.44 € / m²
Prix m2 maison11501.52 € / m²
Prix m2 terrain1578.64 € / m²


Au 24/10/2021, le prix moyen du mètre carré à Paris dans la région Ile-de-France est de 11276 €. Cela signifie que le prix a augmenté de 6.65% par rapport à l'année précédente. Paris se classe au 4 ème rang des villes les plus chères de France.

Prix au mètre carré / Prix de l'immobilier et terrain constructible

Le prix au mètre carré définit la valeur d'un mètre carré de surface habitable et est un indicateur important pour comparer différents biens. Le prix au mètre carré à Paris est de 11276 €/m². Pour trouver un prix de vente il est important de faire attention à l'emplacement exact du terrain ainsi que son état et son équipement pour un immobilier. Cela peut entraîner des écarts significatifs entre le prix au mètre carré et le prix de l'immobilier ou du terrain constructible.

Informations générales sur Paris

Ville:Paris
Région:Ile-de-France
Code postal:75000, 75001, 75002, 75003, 75004, 75005, 75006, 75007, 75008, 75009, 75010, 75011, 75012, 75013, 75014, 75015, 75016, 75017, 75018, 75019, 75020, 75116,


Développement des prix de l'immobilier à Paris

Année Prix m²
202111276 €
202010527 €
20199827 €
20189174 €
20178564 €
20167995 €
20157464 €




Exemples de calculs du prix de votre immobilier à Paris

SurfacePrix de l'immobilierValeur
40 m²X 11276 € / m²= 451.040,00 €
75 m²X 11276 € / m²= 845.700,00 €
120 m²X 11276 € / m²= 1.353.120,00 €
180 m²X 11276 € / m²= 2.029.680,00 €



Villes proches de Paris

Ville Prix m2
Rouen2481 €
Angerville Bailleul1828 €
Vattetot sous Beaumont1828 €
Auberville la Renault1828 €
Marignier2428 €
Cran Gevrier3579 €
Meythet3579 €
Le Reposoir2203 €


Zone de recherche immobiliè re à Paris

Le marquage sur la carte indique la zone pour laquelle le prix à Paris a è tè calculè .

prix immobilier Paris




Rèsumè de la situation à Paris

La capitale culturelle



Paris, ville-lumière concentre les talents : gastronomie, culture. Le Fouquet's est le lieu de rencontre des célébrités. Les clients aiment flâner le long des Champs-Élysées à la fin du repas. La Rotonde est un café que l'on qualifie de littéraire. De Picasso à Apollinaire en passant par Cocteau, le gratin artistique y avait ses habitudes.La Tour d'Argent est connu pour être l'établissement le plus ancien d'Europe. On a une vue extraordinaire sur la cathédrale de Notre-Dame. Paris est une des plus grandes capitales culturelles : monuments, musées, salles de spectacle, stades, la ville donne de nombreuses opportunités. La Tour Eiffel représente l'attraction de Paris.

Érigée en 1899 à l'occasion de l'Exposition Universelle, elle culmine à une hauteur de 324 mètres.Le musée du Louvre est une place culturelle forte. Il se distingue par sa pyramide de 1989 créée par l'architecte sino-américain Ieoh Ming Pei. Le musée propose une gamme d'oeuvres dont la plus fameuse d'entre elles, la Joconde. Les salles de spectacle ne sont pas en reste. L'Olympia, le Zénith et l'Accor Hotel Arena sont trois des mythiques salles de spectacle qui abritent de nombreux concerts. Pour se divertir, la foire du Trône est parfaite pour les enfants.

Hausse des prix immobiliers



Une tendance de hausse des prix de l'immobilier s'est exercée depuis près de dix ans. Cette dernière est due à l'inflation générale. Une augmentation de 43% a été observée en 1998. Les taux d'intérêt ont aussi leur part. Bien qu'ils aient diminué avec une valeur de 1,2% en 2020, c'est l'allongement de la durée d'emprunt qui confirme cette tendance. À noter l'évolution du niveau de vie.

Les avantages des arrondissements



Les jeunes locataires privilégient les neuvième, onzième et treizième arrondissements, à la recherche de lieux chics et branchés. Le neuvième pour ses galeries marchandes. Le onzième pour la fête au quarier Oberkampf. Le treizième pour ses galeries d'art au quartier de la Gare. Concernant les acheteurs avec un budget conséquent, les sixième et neuvième sont recherchés. Pour ceux qui n'ont pas un tel budget, le dix-huitième est choisi. Il offre deux grands marchés dans les quartiers de Barbès et Château Rouge. Le dix-neuvième permet un instant culturel avec le Parc de la Villette. Paris, ville-lumière et capitale du monde présente un panorama immobilier où chaque arrondissement a son identité à un prix à la hauteur de son statut.



Prix de l'immobilier à Paris - Par arrondissement et quartier

Paris est belle, mais trouver où se loger dans cette ville n'est pas une tâche facile. Avec ses 20 départements aux différentes atmosphères, la capitale se garantit de satisfaire toutes vos demandes. Il ne vous reste plus qu'à trouver le quartier qui vous convient.

Le premier arrondissement

C?ur historique de Paris, cet arrondissement est celui des rois. Le palais de Versailles, le musée du Louvre et de la cité. Vous l'aurez compris, plus qu'un arrondissement, c'est un bout d'histoire. L'arrondissement du Louvre renferme plusieurs quartiers où le prix de l'immobilier ne cesse d'augmenter.

Le quartier Saint-Germain-L'auxerrois

Celui-ci attire beaucoup la jeune population à la recherche d'un emploi, ce qui explique que la majorité des biens immobiliers soient loués. Le type de logement le plus répandu est le studio, avec l'un des loyers les plus chers de Paris.

Il y a aussi énormément de commerçants, de restaurants et de cafés. Le seul inconvénient est le manque de médecins généralistes dans le quartier, ce qui n'empêche pas le prix des biens immobiliers d'augmenter à vue d'?il.

Le quartier de Halles

C'est un quartier de jeunes travailleurs. En effet, plus de 70 % des habitants sont de jeunes cadres locataires qui ont un revenu supérieur à la moyenne.

Vivre à Châtelet n'est donc pas offert. Néanmoins, la taxe d'habitation n'est pas importante et compense le prix de l'immobilier.

Le quartier du Palais-Royal

Ce dernier rejoint les quartiers précédents sur tous les points. Les habitations les plus prisées sont les 1 pièce, mais il y a une quantité non négligeable de résidences secondaires.

Pour habiter à Palais-Royal, il faut disposer d'un revenu supérieur à la moyenne. Le m² coûtait déjà près de 14 000 euros en immeuble et 15 000 en maison en 2019.

Le deuxième arrondissement

Une rencontre entre les grands boulevards et la royauté du Louvre. Cet arrondissement est connu pour ses belles architectures comme la rue Réaumur. Il se distingue aussi par les nombreuses banques qui ont vu le jour après la construction de la bourse.

Le quartier Gaillon-Vivienne

Gaillon-Vivienne est un quartier jeune. Les habitants sont en majorité des couples sans enfants, mais surtout des chefs d'entreprise. La commodité des transports publics attire les usagers avec près de 81 % d'actifs.

Si vous cherchez un logement à Vivienne, il faudra vous contenter d'un appartement puisque les maisons représentent moins de 1 % des logis. Les prix sont stables, mais ils dépassent de loin le salaire moyen.

Le quartier du Mail

Il a des airs de petite ville au sein même de Paris. Il y fait bon vivre, ce qui explique la population diverse allant du jeune étudiant au couple de retraités.

L'immobilier y est majoritairement locatif et la plupart de ses habitations sont des appartements. Le prix du m² est assez cher et augmente légèrement d'année en année.

Le quartier Bonne-Nouvelle

Un quartier qui attire de plus en plus d'entreprises et de start-ups. Résultat, le transport public y est très desservi. Bonne-Nouvelle dénombre un taux important d'appartements et de studios contre peu de maisons et quasiment pas de logements sociaux.

Le prix moyen au mètre carré est relativement coûteux (plus de 9 000 euros en 2020). Il est classé parmi les 20 meilleurs quartiers où vivre à Paris.

Le troisième arrondissement

Appelé parfois le Haut-Marais, il est connu pour être vivant et branché. Galerie d'arts, musées, anciennes rues et beaux marchés, cet arrondissement aux multiples facettes est apprécié pour sa qualité de vie.

Le quartier Arts-Et-Métiers

Connu pour ses nombreuses communautés (notamment juive et astatique), il attire les entreprises, les étudiants, de nombreux visiteurs, mais surtout beaucoup de travailleurs.

La population d'Art-Et-Métiers est aisée et la location d'appartement domine celle de l'achat. En 2020, le prix moyen au mètre carré était de 12 387 euros.

Le quartier des Archives

Aussi prisé que cher, ce quartier n'est pas accessible à tous. La fourchette de prix est large, avec une limite supérieure frôlant les 20 000 euros sur la place des Vosges.

La cote des Archives est en hausse perpétuelle et les couple sans enfants avec une médiane d'âge de 40 ans sont dominants dans le quartier

Le quartier Saint-Avoye

Il a la particularité d'être composé uniquement d'appartements. Ce quartier animé et urbain dispose d'un large choix de commerces. Un peu plus de la moitié des foyers sont des couples et la présence d'établissements pour enfants allant de la crèche au lycée attire beaucoup les familles.

Toutefois, les studios et F2 représentent 70 % des habitations. Le prix de location est en augmentation depuis 2015.

Le quatrième arrondissement

Culture, shopping et gastronomie, les centres d'intérêt ne manquent pas dans cet arrondissement historique. Il referme le Marais, l'un des quartiers les plus vieux et les plus beaux de Paris.

Le quartier du Marais

Situé entre le 3ème et le 4ème arrondissement, ce quartier est une valeur sûre en matière d'immobilier. En effet, les prix ne cessent d'augmenter, et ce, à cause de la pénurie de biens qui s'y installe.

Majoritairement, ce sont les deux pièces occupées par des jeunes cadres ou des étrangers qui sont les plus répandues. Un parfait mélange entre une architecture ancienne et une population moderne et branchée.

Le quartier Saint-Merri

Il connaît une explosion des prix de l'immobilier depuis quelques années, avec une croissance de plus de 30 % entre 2015 et 2020. Néanmoins, ses nombreux commerces et l'accès facile aux transports publics valent à ce quartier d'être sur le podium des meilleurs endroits où vivre à Paris.

Le quartier Notre-Dame

Vif et citadin, le quartier Notre-Dame est aussi très coûteux. La moyenne d'âge avoisine les 50 ans et la population est surtout représentée par des couples sans enfants.

Le taux de locataires est de 70 %, ce qui est logique étant donné que le mètre carré dépassait déjà les 14 000 euros en 2019.

Le cinquième arrondissement

Connu pour être le plus ancien des arrondissements, il renferme la plus grande partie du quartier latin construit par les romains sous l'antiquité. C'est incontestablement le c?ur intellectuel de Paris avec le Panthéon, la Sorbonne et les vestiges gallo-romains.

Le quartier Latin

Avec la fameuse Sorbonne, une des plus anciennes universités d'Europe, c'est l'un des quartiers les plus populaires à Paris, d'où la flambée des prix et la non accessibilité à tous.

Les appartements priment sur les maisons qui coûtent un peu moins chères au m².

Le quartier Saint-Victor

Calme, arboré et proche du centre touristique, Saint-Victor est agréable à vivre et assez abordable. La demande s'axe surtout autour des surfaces moyennes (40 à 80 m²).

La majorité des habitants sont des célibataires, mais une portion non négligeable de familles est présente. Le revenu annuel par foyer est inférieur à la moyenne française, paradoxalement aux prix des magasins qui sont élevés.

Le quartier Jardin-Des-Plantes

Jeune grâce à sa moyenne d'âge de 25 ans, ce quartier est adoré par les célibataires. Le bien le plus loué est le deux pièces (35 %). C'est d'ailleurs l'une des zones les moins chères sur Paris, probablement à cause du trafic aérien situé à 300 mètres.

En résumé, ce quartier est le rêve des étudiants et le cauchemar des familles.

Le sixième arrondissement

Saint-Germain-des-Prés et Jardin du Luxembourg, cet arrondissement est connu pour son air bobo-bohème et luxueux. Bien que les clubs de jazz des années 50 se fassent rares, il reste un quartier emblématique.

Le quartier Saint-Michelle

Incontestablement l'un des quartiers les plus chers de Paris, il y fait bon vivre grâce aux nombreux espaces verts. Cela dit, le trafic est assez lent pour les gens véhiculés. Heureusement, le quartier est bien desservi en transports en commun.

Les habitations sont représentées exclusivement par des appartements, avec les unes pièces en tête de file. Le prix au mètre carré est homogène sur toute la zone, oscillant entre 14 000 et 15 000 euros en 2020.

Le quartier Notre-Dame-Des-Champs

Bien que ce soit LE quartier le plus coûteux du sixième arrondissement, le rapport locataire/propriétaire est quasiment équivalent. Cela s'explique par le revenu moyen local qui s'approche des 50 000 euros.

La moyenne d'âge étant de 43 ans, Notre-Dame-Des-Champs se compose surtout de petites familles. Proche du Jardin du Luxembourg, c'est un endroit qui combine espace vert et vie citadine.

Le quartier Saint-Germain-Des-Prés

Connu pour ses résidences luxueuses, les 5 pièces représentent 17 % des habitations. Les biens les plus répandus restent les 1 et 2 pièces, suivis de près par les T3.

La population du quartier est aisée et l'âge médian est de 45 ans. Cela dit, Saint-Germain n'est certainement pas à la portée de tous.

Le septième arrondissement

Autrefois connu pour ses hôtels somptueux, la majorité de ces établissements sont aujourd'hui convertis en ambassades et ministères. C'est également dans cet arrondissement que se trouvent la tour Eiffel et les Invalides : un lieu touristique, mais pas des plus agréables pour y loger.

Le quartier des Invalides

Ce quartier respire Paris l'aristocratique. Au c?ur des ministères, il y règne calme, sécurité et propreté. Les résidences principales 5 pièces ou plus sont les plus communes.

Cela dit, le prix exorbitant des habitations du 7ème cause un recul de la demande et donc une diminution conséquente des prix (-2.8 % en 2019).

Le quartier Saint-Thomas-D?Aquin

Parmi les plus réputés sur Paris, Saint-Thomas est un quartier réservé aux plus riches. Les habitations les plus demandées sont le studio et les résidences T5.

Les nombreux commerces, restaurants et bars en font un quartier animé, mais qui reste très propre et sécurisé. Pourtant, le prix au m² est en dégringolade avec une baisse de 2 % en 2019.

Le quartier Ecole militaire

Très fréquenté, il dispose d'un grand nombre de commerces contrairement aux autres quartiers du 7e. Néanmoins, il reste un lieu calme et rassurant. Sa spécificité est la différence entre le prix au m² des maisons et des appartements.

En effet, il faut compter un écart de 5 000 euros par mètre carré. La répartition des biens est homogène, du T1 au T5.

Le huitième arrondissement

Celui du luxe et de la mode, mais également du pouvoir puisqu'il abrite le palais de l'Elysée.

Le quartier des Champs-Elysées

Avec la fameuse avenue des Champs-Elysées, un lieu mythique bordé de commerces qui font de ce quartier un des plus populaires et animés de la capitale.

Les habitants sont en majorité des familles et des couples sans bambins. Composé exclusivement d'appartements, les prix d'achat ou de location varient énormément d'une rue à l'autre et restent les plus chères sur le 8ème arrondissement.

Le quartier de la Madeleine

Plutôt calme et avec beaucoup de commerces, la Madeleine attire surtout les familles. 53 % des occupants sont propriétaires de leurs logements et ont des revenus élevés.

Le prix de l'immobilier est conséquent, mais relativement abordable. Il était estimé à 4 000 euros le m² en 2018.

Le quartier Europe

Ce quartier se distingue par sa forte empreinte culturelle qui séduit les artistes. C'est un mélange équilibré entre urbanisme, parcs et jardins. Bien que ce soit les célibataires qui prédominent, les biens les plus vendus sont les 5 pièces suivies par les 2 pièces.

Le prix des habitations est un juste milieu entre La Madeleine et Les Champs-Elysées.

Le neuvième arrondissement

Idéalement situé aux pieds de Montmartre, cet arrondissement est à la mode. Pourtant, il conserve ses airs de village, notamment autour de la rue des Martyrs. Il offre un large choix d'attractions touristiques, ainsi qu'un accès à la nuit parisienne.

Le quartier Saint-Georges

Authentique et vivant, ce quartier regorge de recoins animés et d'autres calmes pour flâner. Le prix des maisons est de 30 % plus cher que celui des appartements.

Les petits logis sont les plus réclamés, ce qui est logique vu que 80 % des habitants sont des jeunes cadres ou PDG d'entreprises. Cela dit, le prix des biens ne cesse d'augmenter (11 457 euros/m² en 2019 contre 12 369 en 2020).

Le quartier Chaussée d'Antin

Quartier très fréquenté, notamment à la période des soldes, ce qui peut parfois être gênant. Toutefois, le prix de l'immobilier n'a jamais été aussi haut à Chaussée d'Antin. De 2014 à 2019, l'augmentation moyenne des prix était de 19 %.

Ce quartier est la cible des jeunes travailleurs et des couples sans enfants.

Le quartier Faubourg-Montmartre

Proche des Grands boulevards, Faubourg-Montmartre est parsemé de restaurants et de salles de spectacles. Un coin Glamour de Paris avec une population majoritairement jeune et bosseuse.

Les habitations les plus en vogue sont les studios, peu spacieux et donc abordables pour un français au revenu moyen. Néanmoins, le bruit peut vite devenir un problème étant donné la proximité avec Paris Lariboisière (0.7 km).

Le dixième arrondissement

Qui dit 10ème arrondissement dit Canal Saint-Martin. Moins populaire que la Seine, ce plan d'eau est l'un des endroits les plus tendances de Paris. C'est aussi le quartier des gares du Nord et de l'Est, garantissant une ambiance populaire avec un afflux de monde constant.

Le quartier Saint-Vincent-De-Paul

Quartier très apprécié, avec des rues charmantes. L'avantage est le transport en commun bien desservi, tandis que l'inconvénient est le bruit que cause ce dernier.

L'immobilier n'est pas très cher, ce qui explique que 43 % des habitants soient propriétaires. La quasi-totalité des chaumières sont des appartements, souvent des studios et T2 qui sont les plus recherchés.

Le quartier de la Porte-Saint-Denis

Quartier multiculturel et pas cher, c'est l'endroit idéal pour travailler. Bien que les habitations soient abordables (que ce soit pour l'achat ou la location), la mauvaise qualité de l'air décourage souvent les nouveaux. À cela s'ajoutent la rareté des espaces verts et la quasi absence de parkings.

Pourtant, la tendance des prix est à la hausse et le secteur est l'un des plus actifs dans le domaine du logement.

Le quartier de l'Hôpital-Saint-Louis

En rénovation constante, le quartier est de plus en plus apprécié. Les prix des appartements sont d'ailleurs de plus en plus élevés.

Malgré cette hausse, l'Hôpital-Saint-Louis reste abordable. La population est jeune et préfère les chambres individuelles de moins de 40 m².

Le onzième arrondissement

C?ur de la révolution, il dégage une atmosphère populaire et caractérise parfaitement le parisien. La multitude de rues commerçantes lui vaut cet air dynamique.

Le quartier Folie-Méricourt

Aussi appelé le quartier qui bouge, autrement dit quartier pour étudiants et jeunes travailleurs. Pourtant, Folie-Méricourt dispose de rues calmes avec de beaux immeubles.

Le loyer reste raisonnable malgré une augmentation de 20 % entre 2015 à 2020.

Le quartier de Saint-Ambroise

Quartier juvénile avec une moyenne d'âge de 39 ans, Saint Ambroise est principalement constitué de couples. Un peu moins de 80 % des actifs sont des cadres ou des chefs d'entreprise.

La zone est plutôt bien desservie en transports publics et regorge d'établissements pour enfants (de la crèche au lycée). La valeur de l'immobilier est en hausse permanente (10 148 euros le m² en 2019 contre 11 039 euros en 2020).

Le quartier de la Roquette

Une aire socialement homogène avec une mixité sociale caractéristique du 11ème, ce quartier est doté de bâtiments simples, classiques et de bonne tenue. Ces immeubles accueillent une classe moyenne, ainsi que des familles d'immigrants.

Le prix des biens couplé à la proximité des transports publics attire aussi les étudiants et les jeunes salariés. La Roquette est d'ailleurs l'une des zones parisiennes les plus stables dans le secteur résidentiel, même si une légère hausse se remarque d'année en année.

Le douzième arrondissement

Il a subi d'énormes rénovations au cours des dernières décennies. Il est surtout apprécié pour ses beaux espaces verts.

Le quartier Bel-Air

Un quartier résidentiel idéal pour les familles et les amoureux de la nature pour sa proximité avec les bois de Vincennes. Cela dit, les vrais parisiens n'apprécient pas beaucoup cet endroit qui manque de commerces et de restaurants.

Le taux de logements sociaux dépasse les 25 % et le marché local du logement est accostable pour une personne avec un revenu moyen.

Le quartier de Nation-Picpus

Malheureusement, ce quartier a subi une importante dégradation durant les dernières décennies. L'insécurité, le manque de propreté et la pollution font que les locataires désertent Picpus. Un mal pour un bien car le prix des gîtes est modéré et attire les jeunes couples.

La particularité du lieu est sa richesse en écoles maternelles (privées et publiques confondues).

Le quartier de Bercy

Un peu cher et rapidement rempli de touristes en fonction des animations du palais omnisport, il s'agit réellement d'un beau quartier.

Les habitats sont généralement sous forme de petits appartements qui suivent le prix moyen du deuxième arrondissement. Les maisons, quant à elles, sont rares et très instables. En 2018, le m² coûtait 14 600 euros tandis que sa valeur en 2019 a atteint les 11 299 euros.

Le treizième arrondissement

Multiples facettes caractérisent le 13e : Triangle de Choisy (quartier chinois à Paris), la butte-aux-Caille (aussi festif que artsy) et la passerelle Simone-de-Beauvoir (coin relax aux berges de la seine).

Le quartier Salpêtrière-Austerlitz

Très bien situé, le quartier offre toutes les commodités sur place ou à quelques stations de métro. Cette zone industrielle attire une population très jeune à la recherche d'appartements 2 ou 3 pièces.

Cela dit, le coût des logis est supérieur à la moyenne du 13ème et demeure en hausse permanente.

Le quartier de la Gare

Le plus étendu des quartiers parisiens, il est principalement connu grâce au quartier chinois qui s'y trouve. Il abrite également la Bibliothèque nationale de France, l'une des plus importantes en Europe.

Le marché des logements y est instable et imprévisible. Globalement, il tend à la hausse, même si le taux de croissance des prix des maisons a subi une chute démesurée en 2016, passant de 15 187 euros le m² à 9 558 en 2017.

Néanmoins, il semble se stabiliser depuis quelques années.

Le quartier Maison Blanche

Connu pour ses points d'intérêt comme la cité florale, ce quartier calme a connu des hauts et des bas dans la vente de biens immobiliers. Plutôt résidentiel, Maison Blanche attire les familles et les retraités et bat le record du nombre de ventes depuis 2014.

Même si les appartements y sont encore majoritaires, les logements individuels sont en plein accroissement et coûtent bien plus cher.

Le quatorzième arrondissement

Les opinions sont partagées à propos de l'arrondissement de l'observatoire. Certains disent que c'est un endroit où il fait bon vivre, tandis que d'autres déplorent la dégradation des quartiers et le manque de verdure.

Le quartier Montparnasse

Ce quartier est très pratique pour le travail, un peu moins pour résider. Si autrefois il était connu pour les arts et les artistes qui y habitaient, aujourd'hui il n'en reste que peu de traces.

L'urbanisme a privilégié les immeubles aux maisons qui ont du mal à trouver une valeur fixe. En fait, le prix des maisons à Montparnasse est le plus imprévisible de tout Paris. Les deux pièces sont les processions les plus demandées, la population prédominante étant faite d'hommes jeunes célibataires.

Le quartier du Parc-de-Montsouris

Contrairement à Montparnasse, Montsouris est calme et il y fait bon vivre. Les nombreux commerces et le parc dont il tire son nom en font un lieu d'habitation idéal pour les familles.

D'ailleurs, les appartement deux et trois chambres sont en continuelle demande et leurs prix sont abordables. Le taux de logements HLM atteint les 22 %.

Le quartier du Petit-Montrouge

Caractérisé par le mélange entre habitat collectif, individuel et rues hétéroclites, Montrouge est singulier car il permet de vivre en ville et dans un village au sein du même quartier.

Les petites maisons individuelles valent environ 30 % plus cher que les appartements. Cela dit, la présence des instituts pour enfants et des différentes commodités font de ce quartier un eldorado pour les familles.

Le quinzième arrondissement

Plus grand arrondissement de la capitale, il est à l'image de sa population familiale : calme et paisible. Il recèle de jolis parcs et de quelques rues commerçantes.

Le quartier Saint-Lambert

Sans doute le quartier le plus habité de Paris, sa population est essentiellement composée de cadres supérieurs et de patrons, mais aussi d'une partie non négligeable de retraités.

Le bien le plus vendu est les deux pièces, suivies du studio et de la maison familiale à trois chambres. Les immeubles priment sur les demeures individuelles et ces dernières peinent à trouver une valeur stable sur le marché.

Saint-Lambert est donc un juste milieu entre les quartiers chers du 6ème arrondissement et les moins coûteux du 12ème.

Le quartier Necker

Dernièrement rénové, il abrite plusieurs hôpitaux dont Necker. L'institut Pasteur et la gare de Montparnasse s'y trouvent également. Un investissement immobilier ici est donc un bon choix.

Le prix du m² dépassait déjà les 10 000 euros en 2020 pour les habitations collectives. Il faut tout de même se méfier des maisons car leur valeur tâtonne encore dans l'inconnu. Parfois, les hausses de valeur avoisinent les 1085 %. D'autres fois, les pertes dépassent les 89 %.

Le quartier Grenelle

Principalement commercial, il correspond à une zone résidentielle qui comporte les plus hauts buildings de Paris. Grenelle est prospère et se caractérise par une valeur des biens fonciers en constant accroissement.

Calme mais plein de ressources, il attire surtout les familles. Grenelle est d'ailleurs le quartier le plus dense sur la rive gauche parisienne.

Le seizième arrondissement

Le plus bourgeois des arrondissements de la capitale, il reste mal connu par bon nombre de parisiens. Point fort : il offre la meilleure vue sur la Tour Eiffel. Néanmoins, les fêtards n'y trouveront pas leur bonheur.

Le quartier Auteuil

Avec une surface de plus de 846 hectares, ce quartier est l'un des plus vastes de Paris. Le bois de Boulogne représente plus de la moitié d'Auteuil et abrite deux hippodromes. En plus de la verdure, l'accès facile au transport en commun et les nombreux établissements scolaires séduisent les familles.

Le quartier est résidentiel et relativement cher. Cela dit, la différence de prix entre les maisons et les appartements décourage généralement l'acquisition de ces dernières.

Le quartier Muette

Intégrant également une partie des bois de Boulogne, ce quartier riche n'est pas à la portée de tous. La présence de lieux mythiques comme le Trocadéro, le musée Marmottan et le jardin du Ranelagh participent à la valorisation de cet endroit.

En 2020, le prix au mètre était de 12 830 euros en appartement et dépassait les 20 000 euros pour les domiciles individuels. Étant donné les tarifs, ce sont les familles et les couples matures qui s'y intéressent, d'où la moyenne d'âge qui s'approche des 50 ans.

Le quartier de la Porte-Dauphine

L'architecture de ses édifices renvoie à la période du Second Empire. Cette atmosphère particulière séduit les plus aisés qui peuvent se permettre de suivre l'explosion des prix. En effet, de 2016 à 2020, la valeur du m² en appartement a augmenté de 30 %.

Celle du m² en maison a carrément doublé passant de 10 741 à 21 592 euros durant cette même période.

Le dix-septième arrondissement

Il regroupe trois quartiers totalement différents les uns des autres : Ternes (chic et commerçant), le quartier de Monceau (bourgeois) et les Batignolles (village animé et populaire).

Le quartier des Ternes

Un peu à l'écart des quartiers Huppés du 16ème, Ternes est assez discret et cache bien des surprises. Les rues commerçantes, les zones calmes et les prix abordables des denrées charment les familles (allant du jeune couple aux vieux retraités).

Cette belle qualité de vie fait en fait l'un des quartiers les plus chers de Paris, avec une évolution positive des prix qui ne semblent pas près de s'arrêter.

Le quartier Plaine-Monceau

Idéal pour ceux qui peuvent se le permettre car tout est à proximité : commerces, restaurants, cinémas et transports en commun. Le taux de résidences T5 ou plus dépasse les 20 %. Les habitants de Monceau ont d'ailleurs un revenu qui dépasse de loin la moyenne nationale.

Le quartier est surtout familial, même si un nombre non négligeable de célibataires est présent.

Le quartier Batignolles

Un mélange entre chic et populaire avec la place Clichy. Ce quartier attire les petites familles, les étudiants et les jeunes travailleurs.

Le prix de l'immobilier a carrément explosé ces dernières années, mais il reste accessible pour un salaire moyen. Les petits logements à deux et trois pièces sont les plus prisés.

Le dix-huitième arrondissement

Assez paradoxal dans sa composition car il renferme les plus beaux endroits de France, mais aussi des zones désertées comme la Goutte d'Or. Néanmoins, le 18ème se renouvelle et accueille une nouvelle population ces dernières années.

Le quartier Grandes-Carrières

Très agréable à vivre, ce quartier à la fois animé et calme permet à beaucoup de familles d'y trouver un équilibre prospère. De ce fait, les petits et moyens logis sont les plus réclamés et le prix au m² ne finit pas d'augmenter.

Les habitants sont deux fois plus locataires que propriétaires de leurs biens.

Le quartier Clignancourt

La pollution, le bruit et la saleté lui valent d'être un quartier mal aimé par les parisiens. Les logements sociaux occupent la majeure partie du paysage urbain et le prix de location est acceptable, ce qui explique qu'il soit bondé de jeunes au revenu moyen.

Le quartier de la Goutte-D?Or

Le moins coûteux du 18ème arrondissement, ce quartier ne jouit pas d'une bonne réputation et les prix en pâtissent. Les HLM représentent 20 % du total des habitations et les studios se vendent/louent le mieux.

Le salaire moyen est nettement bas. Ainsi, Goutte-D?Or est surtout une destination pour les étrangers à la recherche de travail.

Le dix-neuvième arrondissement

En pleine remontada, cet arrondissement est un nouveau pôle culturel français. Il regroupe des quartiers populaires avec un c?ur typiquement parisien qui mérite d'être connu.

Le quartier La Villette

Connu pour ses Street-Arts, La Villette est un Quartier hybride non dénué de caractère. Les logements sociaux (48 %) cohabitent avec les bâtiments et les maisons qui sont en majorité insolites.

Si le prix des habitations individuelles a explosé, celui des appartements perd en valeur progressivement. C'est d'ailleurs l'un des quartiers les plus accessibles de Paris.

Le quartier Pont-De-Flandre

Quartier familial où il fait bon vivre, calme et sécurisé, il offre également de nombreux points d'intérêt et quelques espaces verts. Globalement, c'est un quartier bon marché.

Il faut toutefois faire attention au prix des logements qui sont fortement bancals, la hausse et la baisse des taux de croissance étant imprévisibles.

Le quartier Amérique

Paysage urbain et atmosphère animée, ce quartier de la classe moyenne dispose d'infrastructures de culture, de sport, de transport et de loisirs à proximité. Les habitants sont généralement des célibataires et locataires de leurs logements.

Le prix de location au m² varie chaque année, mais la tendance globale est à la majoration.

Le vingtième arrondissement

Populaire et festif, cet arrondissement mélange les cultures avec une touche parisienne. Connu pour le cimetière du Père-Lachaise et le Parc Belleville, le 20ème offre un panorama unique sur la capitale.

Le quartier Belleville

Joyeusement branché et accessible, Belleville attire les familles et les célibataires aux salaires confortables. Le secteur immobilier y est particulièrement florissant, que ce soit pour les immeubles ou les maisons, avec des prix au m² qui ont quasiment doublé en 5 ans.

Les moyennes surfaces (40 à 99 m²) sont les plus recherchées par les locataires.

Le quartier Saint-Fargeau

Un joli mélange d'infrastructures urbaines et de vieilles maisons charmantes donne un air hétéroclite au quartier. Par ailleurs, Saint-Fargeau est calme et équipée de toutes les facilités nécessaires. Toutefois, c'est le moins onéreux des quartiers du 20ème.

Les habitants ont une moyenne d'âge de 38 ans avec un revenu moyen et sont locataires de leurs gîtes. Les petites chaumières sont les plus communes, avec deux ou trois chambres.

Le quartier Père-Lachaise

Vivant, mais non bruyant, ce quartier est très bien placé. Bien desservi en transports en commun et accommodé en commerces, restaurants et lieux de loisirs, Père-Lachaise est le plus coûteux du 20ème arrondissement.

Ses habitants disposent d'un salaire confortable et sa densité démographique est l'une des plus importantes de la capitale. Le quartier est d'ailleurs surtout peuplé de familles.

La forte demande mène à l'augmentation précipitée des prix de l'immobilier sautant de 4 986 euros/m² en 2015 à 9 524 euros/m² en 2020.




Comment vendre votre appartement à Paris


50 m²70 m²90 m²
Ø prix de l'offre682.198 €868.253 €1.004.692 €
Ø vente rapide620.180 €781.427 €904.223 €
Ø vente à prix élevé744.217 €955.078 €1.105.161 €

A Paris, des appartements sont proposés à la vente au prix moyen de 11276 euros le mètre carré en 2021. Un appartement de 50 m² au prix de 682.198 € est 23 % plus cher qu'un appartement de 90 m² à 1.004.692 euros/m². Les prix affichés à Paris varient selon les endroits populaires. Pour une vente rapide, un appartement de 70 m² devrait se situer aux alentours de 781.427 euros. Si vous avez plus de temps vous pouvez atteindre un prix de vente élevé de 955.078 euros.
Tous les lieux: A  |  B  |  C  |  D  |  E  |  F  |  G  |  H  |  I  |  J  |  K  |  L  |  M  |  N  |  O  |  P  |  Q  |  R  |  S  |  T  |  U  |  V  |  W  |  X  |  Y  |  Z  | 

Imprimer  Privacy